Le fonctionnement du stress

Le stress est une réaction de l’organisme lorsqu’il est soumis à des contraintes externes. Il nous permet de générer une transformation biochimique et neurobiologique et d’activer le système immunitaire :

  • De façon aigue : Cela nous permet de réagir puis les hormones (cortisol) diminuent une fois le danger passé. C’est un phénomène banal et éphémère.
  • De façon chronique : Les hormones restent en quantité très élevées et génèrent un épuisement physique et psychologique (→ burn-out). Nous n’arrivons plus à compenser par des bénéfices et nos ressources. Cette exposition au stress est particulièrement nocive pour notre santé.

Chacun est différent (génétique, personnalité, situation sociale, vécu …), nous n’avons donc pas tous la même résistance au stress.

Au travail, le stress va être ressenti lorsqu’un déséquilibre est perçu entre ce qui est exigé de la personne et les ressources dont elle dispose pour répondre à ces exigences. 

En France, 1 salarié sur 4 est en effet régulièrement en situation de stress chronique. 

Hans Selye (médecin québécois 1907-1982)  a différencié le stress positif (améliore la concentration, la mémoire, nous met en alerte) et le stress négatif (ne permet pas un retour à l’équilibre de notre organisme et entraine une détresse de l’organisme).

Ainsi, il décrit 3 étapes face au stress : 

  1. L’étape de l’alarme 
    • Les symptômes : Augmentation du rythme cardiaque et/ou de la tension artérielle et/ou de la température corporelle et/ou de la respiration suite à l’augmentation des hormones du cortisol et de l’adrénaline => Augmentation de l’oxygène aux organes sollicités.

Cela entraine un état de vigilance permettant la préparation au combat ou la fuite.

  1. L’étape de la résistance (si situation stressante perdure) = Phase d’adaptation de l’organisme
    • Les symptômes : augmentation des glucocorticoïdes (= gestion du sucre) afin que l’organisme se prépare aux dépenses énergétiques nécessaires pour lutter ou fuir.

Cette phase d’adaptation correspond souvent à l’augmentation de produits soit pour tenir le coup (excitants tel que le café), soit pour se détendre (alcool, tabac, médicaments..).

  1. L’ étape de l’ épuisement des ressources physiologiques, émotionnelles et mentales
    • Les symptômes : fatigue, irritabilité, diminution de la concentration, relâchement du système immunitaire… Cela s’explique par la libération continue d’adrénaline et de cortisol qui affaiblit notre organisme et entraine une fatigue extrême, souvent accompagnée de l’impossibilité de continuer à travailler ainsi que l’apparition de maladies (dépression, maladies cardio-vasculaires, maladies auto-immunes…)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *